Waiting For The sun

Category: tarte, quiche

CAKE SAUMON CITRON et CIBOULETTE

Une petite pause pendant ces vacances de Noël, histoire de me consacrer pleinement à mes loulous et aux fêtes de fin d’année.

Pour mon retour je vous propose tout de même un cake avec l’un des produits de Noël que je préfère le saumon fumé. ;)

Et surtout je vous souhaite une merveilleuse année pleine de gourmandise et de bonheur auprès de ceux que vous aimez !

L’un de mes cakes salés préférés donc, tout comme Clémence chez qui je l’ai trouvé. Vous verrez, super facile à faire, pas d’ingrédient introuvable. Pensez juste à utiliser un citron non traité car on a besoin du zeste et du jus ici. Parfait pour un pique nique, pour un repas du soir avec une salade. Il se conserve très bien au frais emballé dans du papier alu, donc tout à fait faisable la veille pour le lendemain.

cake saumon1

CAKE SAUMON CITRON et CIBOULETTE

– Imprimer cette recette  –

 

Pour  8 personnes

Préparation  20 min

Cuisson  45 min

 

cake saumon3

 

 

INGRÉDIENTS

•  150 g de farine  •  1 sachet de levure chimique  •  3 œufs  •  70 g d’huile neutre  •  2 càs de crème épaisse   •  100 g de gruyère râpé  •  4 tranches de saumon fumé (200 g)  •  1 petite botte de ciboulette  •  1 citron non traité  • poivre

 

RÉALISATION

Préchauffer le four th6/7, 190°C. Beurrer un moule à cake et le réserver au frais. Mélanger farine et levure. Incorporer les œufs, l’huile et la crème. Ajouter le jus et le zeste du citron, le gruyère râpé, le saumon coupé en petits morceaux et la ciboulette finement ciselé. Poivrer.

Verser dans le moule et enfourner pour 40 à 45 minutes. Laisser refroidir avant de découper.

cake saumon2

Share Button

TARTELETTES CHÈVRE MIEL et ROMARIN

tartelettes chevre miel5

De petites tartes sucré-salé que j’ai servi avec une salade composée pleine de bonne choses, de légumes, de salade verte, de morceaux de fruits …

Avec ces quantités j’ai réalisé 6 tartelettes de 8 cm de diamètre et 2 légèrement plus grandes de 10 cm.

Le mélange sucré salé est à doser selon vos goûts, soit juste un filet de miel pour sentir à peine le sucré, jusqu’à une cuillère à soupe pour une saveur un peu plus présente … c’est ce que j’ai fait, et tous mes petits bonhommes ont aimé.

tartelettes chevre miel6

TARTELETTES CHÈVRE MIEL et ROMARIN

– Imprimer cette recette  –

 

Nombre De Personnes : 8

Préparation : 20 min / Cuisson : 30 min

Difficulté : Facile

 

 

INGRÉDIENTS

Pâte : •  200 g de farine  • 2 petits suisses blancs (2×60 g)  • 70 g de beurre   • 1 pincée de sel

Garniture : • 3 œufs  • 250 g de crème  •  1 bûche de chèvre (180 g environ)  • 2 càs de romarin  • 1 gros oignon  • 1 petite gousse d’ail  • 50 g de pignons de pin  • un peu de miel liquide  •  sel, poivre, huile d’olive

 
 
 
RÉALISATION

Prépare la pâte : mélanger farine, sel et beurre au robot pétrisseur, ou à la main, jusqu’à obtenir un mélange sableux. Ajouter les petits suisses et pétrir jusqu’à obtenir une boule de pâte.

Étaler au rouleau sur un plan de travail fariné. Découper des ronds à la taille de vos moules et en foncer les moules à tartelettes préalablement bien farinés.

tartelettes chevre miel2

Réserver au frais.

Allumer le four th6, 180°C.

Mixer ensemble le romarin et l’oignon pelé.

Les faire revenir dans un peu d’huile d’olive jusqu’à ce que l’oignon soit tendre. Ajouter la gousse d’ail pelée, dégermée et écrasée dans la poêle, laisser revenir une minute de plus.

tartelettes chevre miel1

Dans un saladier, fouetter ensemble les œufs, la crème, ajouter l’oignon revenu, un peu de sel et de poivre.

Déposer dans chaque moule une tranche de chèvre,

tartelettes chevre miel3

verser un peu de miel dessus, puis la préparation aux œufs.

tartelettes chevre miel4

Déposer quelques pignons de pins puis enfourner pour 30 minutes. Le dessus doit être bien doré.

A déguster tiède ou à température ambiante.

tartelettes chevre miel7

Share Button

FLAMMEKUECHE pâte épaisse comme j’aime

flammekueche4

J’émerge d’une vilaine grippe pour publier ce billet réconfortant auquel il ne manquait que les finitions. Encore quelques jours avant que je tienne sur mes jambes plus d’une heure, mais quel meilleur remède que de jouer les gourmandes et vous montrer cette jolie recette salée réalisée pour mes loulous il y a plusieurs semaines.

Je suis une grande fan des plats alsaciens, même si certains sont un peu copieux pour mon estomac ;)

Lors d’une petite virée en Alsace dans une autre vie, j’ai eu le plaisir de découvrir également certains vins, qui sont de petites merveilles. Mais lors de cette escapade, j’ai surtout fait le plein de vaisselle de la région, en digne touriste que j’étais. Malheureusement une bonne dizaine d’années, un divorce et un déménagement plus tard, je n’ai plus ces jolis plats très colorés qui égayaient ma cuisine.

Cependant ma passion pour cette cuisine est intacte, et j’ai eu grand plaisir à la faire découvrir à mes petits bonhommes ce jour-là avec une recette gourmande, facile et pas trop longue à préparer.

 Le nom signifie “cuit dans la flamme” mais pas de four adapté pour une telle cuisson, simplement mon petit four de gourmande amateur. Ici la pâte n’a rien d’alsacien, je l’avoue en toute humilité, elle est épaisse et croustillante comme nous aimons ici, mi farine mi semoule, une adaptation de ma part pour une tarte salée qui a cependant beaucoup plu… Et l’essentiel pour moi en cusine c’est se faire plaisir, pas vous ? ;-)

 

FLAMMEKUECHE

– Imprimer cette recette

 

Nombre De Personnes : 6

Préparation : 30 min / Cuisson : 25  min / Attente : 1h

Difficulté : Très Facile

 

Matériel spécifique : Une grande plaque de cuisson

 

INGRÉDIENTS

Pâte : • 200 g de farine  • 100 g de semoule fine  • 1 càc de levure de boulanger  • 1 petite càc de sel  • 1 càs de sucre  • 175 g de lait tiède (pas chaud) ou d’eau tiède • 1 càs d’huile d’olive

Garniture : • 700 g d’oignons  • 300 g de poitrine fumée  • 200 g de crème fraîche épaisse  • 200 g de fromage blanc  • sel, poivre, huile d’olive

 

RÉALISATION

Faire la pâte : Dans le robot pétrisseur (ou à la main), mettre la farine, la semoule et la levure, l’eau, le sel (ne pas le mélanger directement à la levure), le sucre et l’huile d’olive. Pétrir plusieurs minutes jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. Laisser reposer 1 heure, sous un linge propre.

flammekueche1

Pendant ce temps, peler les oignons et les émincer. Avec cette quantité, je l’ai fait au robot directement. Dans une sauteuse, mettre un peu d’huile d’olive et y faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres, en remuant de temps en temps et en surveillant pour qu’ils ne brunissent pas. Réserver.

Ôter la couenne de la poitrine fumée et la découper en lardons pas trop épais. Dans la même sauteuse, mettre les lardons sans matière grasse et les faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Saler (peu) et poivrer. Égoutter et réserver.

Après le temps de repos, étaler la pâte sur un plan de travail fariné, pour lui donner la forme d’un rectangle, et la taille de votre plaque de cuisson.

Allumer le four th7, 220°C.

Chemiser votre plaque de papier cuisson (ou huiler votre plaque) et y déposer votre rectangle de pâte en faisant remonter légèrement les bords.

flammekueche2

Mélanger dans un bol la crème et le fromage blanc, saler (peu) et poivrer. Étaler ce mélange sur la totalité de la pâte, en ne laissant qu’un cm de libre sur les bords.

Déposer dessus les oignons en couvrant bien toute la surface. Déposer ensuite les lardons de la même façon.

flammekueche3

Enfourner pour 25 à 30 minutes. Servir chaud.

 

flammekueche5

Share Button

QUICHE aux TOMATES CERISES et JAMBON CRU

quiche tomates jambon1

 

On l’a tellement attendu ce soleil, et tellement espéré cette chaleur … que maintenant qu’on y est, oui d’abord on a eu du mal (le passage du 10 degrés aux 35 à l’ombre est quand même un peu difficile), et ensuite vacances scolaires aidant, on a eu envie d’en profiter à fond. Donc là, c’est repos, se lever tard, profiter de la fraîcheur le matin tôt et tard le soir, baignades, lecture sans regarder la montre, repas sans contrainte …

Et pour moi, préparations le matin avant d’être assommée par le soleil, des idées pas trop compliquées et le moins de temps possible devant le four. Quiches, salades, quelques gâteaux valeurs sûres, beaucoup de fruits et zéro prise de tête.

Alors dans la famille quiche, ce jour-là c’était tomates cerises et jambon cru, mozzarella et repas froid. On est en vacances, là c’est sûr.

On a adoré les tomates légèrement fripées qui s’ouvrent sous la dent, la douceur de la mozza, et le jambon légèrement croustillant qui relève le tout, en fait on a tout aimé dans cette quiche, il n’en est pas resté une miette !

 

QUICHE aux TOMATES CERISES et JAMBON CRU

– Imprimer cette recette

quiche tomates jambon2

 

Nombre De Personnes : 6

Préparation : 15 min / Cuisson : 40 min / repos : 1h pour la pâte

Difficulté : Très Facile

 

INGRÉDIENTS

• 200 g de farine  • 100 g de beurre  • une pincée de sel  • 1 càc de thym séché  • un peu d’eau

• 350 g de tomates cerises  • 100 g de jambon cru  • 125 g de mozzarella  • 3 œufs  • 20 cl de crème épaisse  • 10 cl de lait  • herbes de Provence, sel et poivre

 

RÉALISATION

Faire la pâte : Dans le robot pétrisseur, mettre farine, beurre mou, sel, thym séché, et mélanger jusqu’à obtenir une consistance sableuse. Ajouter un peu d’eau (petit à petit, un fond de verre) jusqu’à ce qu’une boule se forme. Rassembler avec les mains, puis étaler au rouleau sur un plan de travail fariné. En foncer un moule à tarte. Laisser reposer au frais 1h.

Allumer le four th6, 180°C. Déposer les tomates cerises lavées sur le fond de tarte. Mélanger au fouet la crème, le lait, la mozzarella coupée en petits morceaux, un peu de sel (à peine) et du poivre. Verser sur les tomates. Enlever le gras du jambon et le déchirer en lanières. Poser sur la préparation en enfonçant un peu.

Enfourner pour 40 minutes. A déguster tiède ou froid.

 

quiche tomates jambon3

Source : Maxi Cuisine HS été 2013

Share Button

TARTE À LA TOMATE

 

J’ai une adorable nounou qui s’occupe à la perfection de mes enfants comme si elle était leur deuxième maman, et qui en plus est aux petits soins pour moi et me ramène régulièrement des gourmandises, des produits frais, car elle sait à quel point je suis gourmande et connait ma passion pour la cuisine. Ces jours-ci, les tomates étaient à l’honneur chez nous grâce à elle. De beaux fruits, des coeurs de boeuf, bien rouges … gorgés de soleil. J’ai réalisé quelques pots de coulis pour la saison froide, mais surtout de belles salades. C’est à cette saison que l’on retrouve avec bonheur le véritable goût des tomates, très loin de tout ce que l’on peut trouver lorsqu’il commence à faire frais.

Et puis j’ai découvert une très jolie recette d’Isa sur son blog (La soupe à la citrouille), cette tarte salée, qui à elle toute seule est un condensé de vacances et de saveurs estivales.

 

Ce que vous pouvez faire à l’avance : 

- la pâte brisée. en ce qui e concerne, je la fais au robot, je l’étale, j’en garnis un moule à tarte, et je réserve au frais jusqu’à une nuit

- la compotée de tomates, faites-là la veille, en laissant cuire assez longtemps pour qu’il n’y ait presque plus de jus (mais attention à ne pas laisser accrocher au fond de la casserole). Le temps de cuisson dépendra beaucoup de vos tomates et d ela quantité d’eau qu’elles contiennent. Comptez 20 à 40 minutes en remuant de temps en temps. À réserver ensuite dans un tuper fermé une nuit ou même une journée au frais.

Verdict : J’ai adoré la consistance à peine prise, crémeuse et très goûteuse. Et j l’ai préférée froide, après une nuit au frais, je trouve que les saveurs étaient encore plus agréables. Donc une tarte à préparer entièrement la veille si vous le souhaitez.

 

TARTE À LA TOMATE

Imprimer cette recette  –

 

Nombre De Personnes : 6

Préparation : 20 min / Cuisson : 30 + 40 min / Attente : 1h ou une nuit

Difficulté : Facile

 

INGRÉDIENTS

Pâte : • 200 g de farine  • 100 g de beurre  • 1 pincée de sel  • un peu d’eau

Garniture : • 800 g de tomates coeur de boeuf  + 2 ou 3 grosses  • 300 g d’oignons  • 6 tranches de coppa (60 g)  • 2 oeufs  • 20 cl de crème légère  • 40 g de parmesan à râper  • 1 bouquet de basilic  • une dizaine de petites olives noires  • huile d’olive, sel, poivre, sucre  • un peu de thym séché (ou frais)

 

RÉALISATION

Faire la pâte brisée : Mélanger la farine, le beurre en dès, ramolli, et une pincée de sel. Lorsque la consistance est sableuse, ajouter un peu d’eau et pétrir jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. Étaler sur un plan de travail fariné, puis en foncer un moule à tarte beurré. Réserver au moins une heure au frais.

Ebouillanter les 800 g de tomates une minute . Les rafraichir, les peler et ôter les graines s’il y en a trop. Verser un peu d’huile d’olive dans une casserole, et y faire revenir ces tomates concassées avec un peu de sel, de poivre et de sucre.

Laisser réduire jusqu’à ce qu’il n’y ait presque plus de liquide (environ 30 min) en remuant de temps en temps. Laisser refroidir et réserver.

Peler et émincer finement les oignons. Les faire revenir dans un peu d’huile d’olive et une càc de sucre jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Saler, poivrer.

Préchauffer le four th6, 190°C.

Fouetter les oeufs et la crème, ajouter la compotée de tomates, le parmesan râpé, la coppa coupé en petits dès, les oignons refroidis.

Verser sur le fond de tarte.

 

Couper les tomates restantes en rondelles fines (5 mm), les disposer harmonieusement sur la garniture. Saupoudrer de thym, déposer dessus quelques olives noires.

Enfourner pour 40 minutes. Déguster tiède ou froid.

Share Button

BOUCHÉES AU SAUMON

 

J’aime bien les défis en cuisine qui consistent à choisir une recette chez un ou une autre passionné(e) de cuisine et la réaliser. Je me suis inscrite il y a quelque temps à “Un Tour en Cuisine“, et ce défi est mon premier via ce site. J’ai donc parcouru avec délice le blog de Carine, “Ma cuisine Ma passion”, chez qui j’ai choisi de piocher cette recette. Et ces bouchées attendaient mes loustics à leur arrivée chez moi un dimanche soir. Ils se sont carrément jetés dessus, en se demandant ensuite s’ils m’en avaient laissé ou pas …

J’avais rajouté à la recette de Carine un peu d’aneth ciselé. Je pense que la prochaine fois que je ferai cette recette, je rajouterai également un peu de zeste de citron, qui se mariera très bien avec le saumon.

Euh oui, j’ai pu en sauver une pour y goûter tout de même. J’ai beaucoup aimé aussi. Vous pourrez les proposer en amuse bouche, une idée vraiment très sympa pour un apéro. Pensez à les décorer d’un morceaud e saumon, d’une tomate cerise ou de brins d’aneth pour une jolie présentation.

Et pour ce 110ème tour, c’est Musaraigne qui choisira une recette sur mon blog pour la tester et la présenter sur son blog “Tous les goûts sont chez Barabara“.

BOUCHÉES AU SAUMON

Imprimer cette recette

 

Pour 16 bouchées (diamètre 5cm)

Préparation : 15 min / Cuisson : 17 min

Difficulté : Très Facile

 

INGRÉDIENTS

• 150 g de carrés frais (c’est à dire 2 gros, ou autre fromage frais peu salé, par exemple Philadelphia, St Moret, …)  • 2 càs de crème épaisse  • 2 càs d’aneth ciselé  • 3 oeufs  • 1  grosse càs de fromage fines herbes • du poivre  • 150 g de saumon fumé  • quelques tomates cerises

 

RÉALISATION

Allumer le four th6, 180°C.

Réserver 16 petits morceaux de saumon. Hacher le reste grossièrement au couteau. Mélanger au fouet les carrés frais, la crème, le fromage aux fines herbes et l’aneth ciselé. Poivrer. Ajouter les oeufs et le saumon fumé. Mélanger.

Verser dans les empreintes d’un moule en silicone. Enfourner pour 17 minutes environ.

Les bouchées vont gonfler et se colorer, elles retomberont en refroidissant.

Laisser refroidir sur une grille. Décorer avec le saumon restant et des tomates cerises piquées sur le dessus.

 

Share Button

QUICHE DE PRINTEMPS : FÈVES, OIGNONS NOUVEAUX ET FAISSELLE

Lorsque j’ai peu d’idées pour mes repas, ça arrive mais ça ne dure jamais très longtemps, je cuisine une quiche pour le repas, et j’accompagne d’une salade gourmande.

Ici ce n’était pas le cas, mais quiche tout de même à cause des couleurs et des ingrédients que j’avais envie de voir égayer ma table. Je passe une semaine sur deux à avoir des tas d’idées de plats à cuisiner, et ces idées je les note, je les garde précieusement pour la semaine que je passe avec mes loulous. Cette quiche, pour laquelle j’ai trouvé l’inspiration dans le Saveurs de mars 2012, a été pour nous cinq une vraie façon de rentrer dans ce printemps un peu capricieux. Des légumes tendres et aux couleurs douces, une quiche dont les parfums ont illuminé notre maison, des couleurs très fraiches, un vrai bonheur.

Ce que vous pouvez préparer à l’avance :
- la pâte. elle doit reposer au frais une heure. Mais vous pouvez tout à fait la faire la veille, l’envelopper dans du papier film et la garder au frigo toute une nuit. Dans ce cas, pensez à la sortir à température ambiante 1 h avant de l’étaler pour qu’elle ne soit pas trop dure. Vous pouvez aussi la congeler et la sortir du congélateur selon vos besoins.
- les fèves. Les écosser et surtout les peler est assez long. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez les acheter surgelées, mais il vous faudra tout de même les peler. Petit bémol : surgelées, je trouve qu’elles sont souvent bien plus petites que celles que l’on achète fraiches. Donc si vous les achetez fraiches, choisissez des gousses bien dodues. Plus les fèves seront jouflues, plus les peler sera rapide et facile.

QUICHE DE PRINTEMPS : FÈVES, OIGNONS NOUVEAUX ET FAISSELLE

Nombre De Personnes : 8

Préparation : 30 min / Cuisson : 45 min / Attente : 1h

Difficulté : Très Facile

INGRÉDIENTS

Pâte :  • 250 g de farine    • 125 g de beurre    •  1 jaune d’oeuf   • 1 pincée de sel
Garniture : •  300 g de fèves    • 3 oignons blancs nouveaux    • 150 g de faisselle    • 100 g de lait        • 4 oeufs    • 3 cas de moutarde    • sel, poivre

 

RÉALISATION

Faire la pâte : Mélanger au robot pétrisseur la farine, le sel, le beurre mou jusqu’à obtenir une sorte de sable. Délayer le jaune d’oeuf avec 2 cas d’eau et l’ajouter à la préparation. Pétrir, ajouter un peu d’eau si besoin jusqu’à ce que se forme une boule de pâte.

 

Aplatir légèrement, entourer de papier film et réserver au frais 1h.

Pendant ce temps, écosser les fèves. Les plonger 1 minute dans un récipient d’eau bouillante. Les égoutter et les peler.

Emincer finement les oignons en ne gardant que les parties blanches et vert pâle.

Dans un saladier, fouetter les oeufs, le lait, la faisselle, un peu de sel et de poivre. ajouter les fèves pelées et les oignons émincés.


Préchauffer le four th, 180°C.
Beurrer et fariner un plat à tarte. Etaler au rouleau la pâte réservée. En garnir le moule. Badigeonner avec la moutarde.

Verser dessus la garniture préparée.

Enfourner pour 45 minutes.

Share Button

PIZZAS POTIMARRON ET PANCETTA, PÂTE LEVÉE À LA SEMOULE

Une fois par semaine, c’est soirée pizza chez nous. La machine fait la pâte, on choisit la garniture en fonction de ce que j’ai dans mes placards et de nos envies du moment.

Ce jour-là, pour varier un peu et pour être raccord avec la saison, c’était potimarron. Et pancetta. Et sauge. Cette recette est tirée du magazine Saveurs de l’année dernière (décembre 2010). J’aime bien reprendre les magazines de l’année d’avant, voire publiés 2 ans avant, pour regarder comment évoluent les goûts, ou pour redécouvrir des recettes.

Vous pouvez acheter une pâte à pizza toute faite, mais la pâte est vraiment très simple à préparer, il vous faut juste un peu de patience pour attendre qu’elle lève. Celle-ci est à base de semoule, j’aime bien la préparer ainsi, je trouve la texture croquante et moelleuse à la fois après cuisson.

PIZZAS POTIMARRON ET PANCETTA, PÂTE À LA SEMOULE

Télécharger cette recette (format pdf)

 

Nombre De Personnes : 6 (pour 4 mini-pizzas de 17 cm de diamètre, et 1 grande de 30 cm de diamètre)

Préparation : 20 min / Cuisson : 20 min

Difficulté :  Facile

 

INGRÉDIENTS

Pâte : • 300 g de lait  • 250 g de farine  • 250 g de semoule fine   • 2 càs d’huile d’olive  • 1 càc de sel  • 20 g de levure fraiche

Garniture :  • 1 potimarron  • 8 gousses d’ail  • une dizaine de feuilles de sauge  • 10 tranches de pancetta  • 200 g de fromage de chèvre frais  • huile d’olive  • sel, poivre

 

RÉALISATION

Préparer la pâte : Délayer la levure dans le lait tiède (pas chaud surtout), puis verser dans la cuve de la machine à pain. Mettre ensuite farine, semoule, sel et huile. Pétrir environ 20 minutes, puis laisser reposer 2h. Couper en autant de pâtons que vous voulez faire de pizzas (en ce qui me concerne 4 petits et 1 grand). Huiler vos cercles à pizzas, ou à défaut une grande plaque. Déposer dessus les pâtons étalés en cercle. Laisser reposer 1h.

Allumer le four th6, 180°C. Couper le potimarron en deux, l’épépiner, le peler et le couper en tranches d’un cm d’épaisseur.

Déposer sur une plaque de cuisson avec les gousses d’ail en chemise. Arroser d’huile d’olive, saler, poivrer et enfourner pour 30 minutes.

Monter le four à 210°C.

Tartiner sur les pâtons le chèvre frais jusqu’à 1 cm du bord. Déposer dessus les tranches de potimarron cuites, des morceaux de pancetta effilochéé, l’ail cuit sorti de ses gousses, et grossièrement écrasé, et les feuilles de sauge. Laisser reposer et lever encore 30 minutes. Arroser d’un filet d’huile d’olive.

Enfourner pour 20 minutes. Servir aussitôt.

 

Share Button

TARTE AU CONFIT DE COURGETTES, PARMESAN ET CITRONS CONFITS

 

Je ne sais pas vous, mais moi quand je lis ‘Confit de Courgettes…’ ou d’un autre légume d’été, je sais déjà que je vais me régaler. Et ça a été le cas ici !!

Il a beau pleuvoir, la rentrée a beau avoir eu lieu, le calendrier dit que c’est encore l’été. Et même! On serait en automne, moi je dis il faut prolonger le soleil avec ces petits plats qui fleurent bon la saison chaude. Cette recette, tirée d’un C&V de France (juin 2011), est parfaite pour cela, ou comment sublimer ces saveurs de l’été.

J’ai réalisé cette tarte dans un moule plus petit que d’habitude d’où les proportions plus faibles que celles que j’utilise d’habitude. J’ai obtenu une tarte pour 4 personnes.

J’ai utilisé des citrons que j’ai fait confire moi-même au sel. J’ai donc peu salé mes courgettes. Si vous prenez des citrons confits du commerce, adaptez la quantité de sel à rajouter à la préparation en fonction de vos citrons.

Cette tarte est idéale pour un repas ou un pique nique préparé à l’avance. Elle est délicieuse après quelques heures de repos, dégustée à température ambiante.

 

TARTE AU CONFIT DE COURGETTES, PARMESAN ET CITRONS CONFITS

Télécharger cette recette

 

Nombre De Personnes : 4 (moule de 24 cm de diamètre)

Préparation : 30 min / Cuisson : 25 min  / Attente : 1h

Difficulté :  Facile

 

INGRÉDIENTS

Pâte : • 75 g de beurre  • 150 g de farine   • 1 càs d’huile d’olive   •1 pincée de sel   • 1 càc de sucre   • un peu d’eau

Garniture : • 3 courgettes (600 g)  • 1 gros oignon  • 3 gousses d’ail   • 2 rondelles de citron confit      • 60 g de parmesan à râper   • 10 cl de crème légère   • thym • sel, poivre, huile d’olive

 

RÉALISATION

Faire la pâte : Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot pétrisseur, sauf l’eau, et mélanger jusqu’à obtenir une consistance sableuse. Ajouter petit à petit un peu d’eau et pétrir pour obtenir une boule de pâte. Etaler, foncer un moule beurré et fariné et réserver au frais 1h.

Bien laver et sécher les courgettes, les couper en petits cubes. Peler ail et oignon. Emincer finement l’oignon. Dégermer l’ail.Râper le parmesan. couper le citron confit en petits cubes.

Dans une sauteuse, faire revenir l’oignon avec un peu d’huile d’olive, ajouter l’ail haché, les courgettes, puis le citron confit. Saler (peu), poivrer. Faire revenir 10 à 15 minutes.Les courgettes doivent être tendres mais pas réduites en purée.

Allumer le four th7, 210°C.

Ajouter le parmesan râpé, la crème et laisser cuire 10 minutes encore en remuant doucement. Laisser refroidir 5 minutes.

Verser les courgettes sur le fond de tarte, parsemer de thym et enfourner 25 minutes. Laisser tiédir ou complètement refroidir avant de déguster.

 

Share Button